Données personnelles, business et Facebook, la rupture ?

Données personnelles, business et Facebook, la rupture ?

Depuis le scandale Cambridge Analytica et le vol de données dites sensibles de millions d’utilisateurs Facebook, la firme au milliard d’utilisateurs se retrouve empêtrée dans un scénario catastrophe.
Des internautes biaisés, des investisseurs en perte de confiance et voilà que le mouvement #DeleteFacebook prend de l’ampleur. Mark Zuckerberg se voit contraint de répondre rapidement aux craintes de ses utilisateurs et investisseurs. Pour ce faire, le timide CEO de Facebook a pris plusieurs mesures pour réaffirmer que la protection des données est la priorité de l’entreprise.

Tour d’horizon des nouveautés qui vont impacter les métiers du digital.

Facebook va tout d’abord réduire l’accès aux informations stockées sur ses utilisateurs, cela va passer par une limitation des données fournies par les API Facebook aux applications tierces. Une application tierce ne pourra par exemple plus accéder à la liste des invités ou des posts sur un évènement sans être une application certifiée. Même chose pour les applications qui proposent le login via Facebook, celles-ci devront également être certifiées.

Il n’y a pas seulement Facebook dont les limitations API se voient modifiées, Instagram firme appartenant au groupe Facebook qui avait ouvert ses APIs il y a quelques mois pour plus de partage de données à une tierce entité, rétropédale et limite à nouveau les datas disponibles.

Cette volonté de limiter l’accès aux informations personnelles ne s’arrête pas là et va aussi avoir un impact sur des métiers tels que le community management. En effet, Facebook a annoncé que les profils de community manager de pages populaires devraient être certifiés pour pouvoir accéder à la suite PAID de Facebook

Les données partagées par Facebook vont donc être bien plus contrôlées et va obliger les professionnels du digital “Facebook dependant ” à réviser leur stratégie et adapter leur stratégie de contenu. Cela offre l’opportunité aux marques de réviser leur approche vis-à-vis de leur audience. Les entreprises vont donc devoir travailler à l’activation de leurs audiences via d’autres canaux de communication et travailler sur des stratégies d’acquisition multi-canal pour toucher les consommateurs à chaque étape du parcours d’achat.